L’annonce de ma grossesse à mon boss

L’annonce de ma grossesse à mon boss

L’annonce de ma grossesse à mon boss

3 fois. C’est arrivé 3 fois pour moi.

Je veux un bébé. Est-ce le bon moment au boulot ? Bien sûr que non, ça ne l’est jamais. Et comment mon employeur va-t-il accueillir la nouvelle ? Me fera-t-il des remarques désobligeantes ? Deviendrai-je une professionnelle moins crédible aux yeux de boss ? Serai-je mise au placard ? A mon retour de congé maternité ou parental, retrouverai-je mon poste et mon niveau de responsabilité ? Pas sûre… Tout compte fait, je vais attendre un moment plus propice pour annoncer « mon heureux évènement ». Mais le moment idéal existe t-il vraiment ?!

Sacré casse-tête pour nous les femmes…

Est-il normal d’avoir à se poser toutes ces questions avant d’oser fonder une famille ? Non. Vous trouvez cette situation injuste ? Je vous l’accorde volontiers.
Les mentalités évoluent, certes. Mais pas assez vite, parce que vous, c’est maintenant que vous souhaitez conjuguer famille et travail. Seulement, la combinaison maman/salariée ne convainc franchement pas votre boss.
Que faire ? Rester les bras ballants à rabâcher cette inégalité en regardant filer votre vie de mère ? Bien sûr que non.

Vous avez votre rôle à jouer

J’ai eu mon rôle à jouer. 3 fois.  Pour moi, la question était la suivante : puisque la mentalité dans mon entreprise est ce qu’elle est aujourd’hui, plutôt que de jouer les justicières (on peut voir ça plus tard), que puis-je faire immédiatement dans mon propre intérêt ?
En tant que responsable RH, j’étais aux 1ères loges pour savoir ce qui dérangeait mes patrons à propos de la grossesse au sein de l’entreprise : l’absentéisme, et le désengagement des professionnelles devenues mamans. A mon sens les employeurs n’ont pas encore tous assimilé que c’est en fait leur attitude face à la maternité qui peut générer le désengagement des femmes au travail. Quant au congé de maternité, il s’agit de l’absence la plus prévisible dans la mesure où sa durée est réglementée. Elle peut durer plus longtemps, certes. Et bien le CDD de remplacement est légalement étudié pour combler cela, non ? J’estime donc qu’il s’agit là d’une question organisationnelle. Un point c’est tout.

Mes 5 conseils « action woman » :

  1. Vous connaissez les inquiétudes qui expliquent les préjugés de votre boss. Et bien an-ti-ci-pez!
  2. Informez-le de la durée prévue de votre congé, soit 16 semaines s’il s’agit de votre 1er enfant. Parlez-lui de la gestion de votre poste durant votre absence : suggérez.
  3. Dites-lui comment vous envisagez la passation avant votre départ.
  4. Proposer des alternatives en cas de départ plus précipité. Par exemple du télétravail le temps qu’il puisse s’organiser.
  5. Puis, faites des points réguliers avec lui : com-mu-ni-quez.

« Gérer mon absence, c’est SON problème ! », diraient certaines. N’oublions pas que, par ricochet, ça devient le vôtre maintenant. Et oui : qui souhaite tomber enceinte, vivre une grossesse épanouie, être une working girl d’égale à égal avec ses collègues masculins ? Votre boss peut-être ?

Allez, on y croit !

Grande nouvelle ! Vous allez prendre les choses en mains. Pourquoi ? Parce qu’il y va de votre propre intérêt. Et comment présenter cette démarche à votre employeur ? En lui expliquant qu’il s’agit également de l’intérêt de l’entreprise. Un contrat « gagnant-gagnant », non ?
Ici encore Mesdames, vous avez un coup d’avance : alors prenez les choses en mains ! Je n’ai pas de baguette magique qui changerait la vision votre boss. Je vous propose cette alternative qui a l’intérêt de dépendre exclusivement de vous.
Changer votre approche. Vous constaterez que vos comportements impactent votre environnement. Si vous évoluez, votre monde se met également en mouvement. CQFD !
Qu’on se le dise Mesdames, je n’invente rien dans cet article. Ma démarche est ici d’actionner votre motivation et votre mémoire. Rappelez-vous que vous êtes déjà le pilier de votre foyer : c’est universellement reconnu ;-).
Alors, continuez d’entreprendre ! Vous avez les ressources pour prendre votre carrière en mains.

Vous souhaitez prendre du recul et envisager votre évolution de carrière autrement? Prenez RDV gratuitement avec une experte du coaching et des ressources humaines ! Le 1er RDV est offert et sans engagement.

Retrouvez mes conseils en vous abonnant à ma page Job&Coach sur Facebook. Suivez moi sur LinkedIn.

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Site-Web
Commentaire